LES POINTS DE VUE EXPRIMÉS SONT CEUX DE LA DÉLÉGATION NATIONALE ET NE REFLÈTENT PAS LA POSITION DU GROUPE

« Comme rapporteur au Parlement européen du texte « Organisation d'événements sportifs dans l’environnement numérique », je demande la mise en place d’un cadre européen pour la diffusion des événements sportifs en ligne », a déclaré Geoffroy Didier alors que les membres de la commission des Affaires juridiques votent aujourd’hui sur ce sujet. 

« Si le développement numérique a multiplié le nombre de supports sur lesquels les événements sportifs sont diffusés, il a, dans le même temps, facilité la diffusion illégale et le piratage en ligne de ces événements ».

« Le piratage et le streaming illégal ont des conséquences particulièrement néfastes sur le modèle économique de la filière sportive, estimées à 500 millions d’euros par an. Il met en péril les fédérations et clubs, notamment amateurs, qui s’appuient bien souvent sur les revenus des diffusions audiovisuelles ».

« Lors de notre travail parlementaire, j’ai exigé et obtenu le principe du retrait des contenus sportifs illicites sous 30 minutes maximum. Ce principe, qui devrait faire l’objet d’une adoption en commission des affaires juridiques du Parlement européen ce 13 avril, constitue une avancée majeure pour les droits sportifs partout en Europe ».

NOTES AUX ÉDITEURS

Avec 175 députés issus de l'ensemble des Etats membres, le Groupe PPE est le groupe politique le plus important du Parlement européen

Autres contenus